Texte introductif de l'artiste

Je suis un fictionaute, explorateur de mondes fictionnels.

Par le biais du dessin et des maladresses qui en découlent - décors parfois esquissés, style qui fait souvent écho à la bande dessinée... -, je m’intègre dans des scènes de films pour lesquels je nourris une certaine affection. Ma projection en leur sein entraîne quelque fois une modification dans la composition de la scène mais il m’arrive également de m’y glisser sans entraîner le moindre changement, comme si j’y avais toujours été présent. En aucune façon, je ne prends la place d’un autre personnage. Je m’efforce toujours d’y trouver la mienne, dans l’image comme dans la narration.

Cette démarche découle d’une réelle volonté de ne pas rester simple spectateur/lecteur. J’essaie de faire miens ces univers fictionnels qui sont de l’ordre du collectif, accessibles à tous et pourtant provoquant des expériences singulières mais également d’entraîner une réflexion sur la frontière entre personne et personnage : où finit l’un, où commence l’autre. Il s’agit de voir jusqu’où on peut interagir avec la création d’un autre.

Texte introductif de Jean Cristofol

Epistémologue - Philosophe

Maxime Parodi est saisi par la masse narrative que produisent les industries culturelles et du divertissement. On imagine bien qu’enfant, il a dû passer plus que son comptant d’heures devant l’écran de la télévision familiale. Cette part de lui-même est restée présente et on peut bien imaginer qu’il continue de la nourrir. Mais il mesure aussi le poids et la force de cette puissante entreprise de recouvrement du monde sous un autre monde, du tissage de la fiction dans la réalité. Il en est devenu un fin connaisseur, un expert.

Il a renversé le processus de l’addiction par la connaissance des formes produites et des modalités de leur fabrication. Il s’est donné les moyens de sa propre entreprise de déplacement et de retournement des mécanismes fantasmatiques, et il a décalé leur processus narratif hallucinatoire par le dessin et l’écriture, en se projetant lui même dans un devenir de personnage et en venant hanter, avec une troublante précision, les univers d’images qui peuplent notre quotidien.